03 avril 2006

Fashion flashi

( 1er choix: mon foulard) N'en déplaise aux esprits chagrins qui ne veulent lire dans la blogosphère que le reflet de leurs états d'âmes et de leurs personnalités fantasmées, assoiffés d'idées élevées qu'ils ne fournissent pas eux-mêmes, je continue dans la frivolité. Avec le retour du soleil revient un thème cher aux femmes: la garde-robe. En fait, pour beaucoup c'est un sujet permanent, mais bien souvent il prend une importance proportionnellement égale à l'accroissement du rayonnement. Pour moi la question se pose en deux... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 11:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]

01 avril 2006

Clin d'oeil à Miss Julie

( Nu n°12, peinture numérique) Allez, un peu de légèreté dans ce monde pesant. Je fais donc un écho à la maitresse en la matière, Miss Julie (pas de rétrolien, ça ne marche toujours pas chez moi, allez voir dans "Blogs de parisiens"), dont la note précédente portait sur la recherche de l'homme idéal. Finalement, après réflexion, moi je ne veux pas d'homme idéal. Un homme parfait, au physique comme au moral, ça doit être assez ennuyeux. Trop beau, il y a toutes les chances qu'il en ait conscience et qu'il se la joue un max, avec... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 08:55 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
31 mars 2006

La grandeur de Balzac

( foule devant les vitrines du boulevard Hausmann, Paris déc 2005) J'ai ressorti de ma bibliothèque "Splendeurs et misères des courtisanes " de Balzac. Et lorsque je suis tombée, dès les premières pages, sur le "Fuge, late, tace" (fuis, laisse, tais-toi) de Lucien de Rubempré, j'ai enfin compris. A vingt ans, lorsque je suis arrivée dans la capitale, tout ce que je savais de la vie sociale je le devais à Zola, Flaubert, Maupassant et Balzac. J'avais en tête des principes, des codes et des régles de comportement qui n'étaient... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 08:55 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
29 mars 2006

Fleurs de printemps

J'ai souvent entendu " Ah non! Je ne peux pas t'offrir des fleurs ! Tu te rends compte! Couper des fleurs pour qu'elles meurent dans un vase ! ", avec le sous-entendu "Quelle-horreur-c'est-monstrueux!". A ce son de cloche je pensais qu'il y avait des choses bien plus terribles et des fins plus dramatiques que la mort lente, et de toute façon inéluctable, de quelques fleurs dans un peu d'eau pour le plaisir des yeux, mais bon, passons sur ce travers bien masculin qui, doublé d'oubli et de mauvaise foi, s'arrange curieusement avec... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 08:55 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
27 mars 2006

Cindy Sherman

( sans titre n°90, 1984) Après Nan Goldin et Désirée Dolron, voici une autre femme photographe, Cindy Sherman.Tour à tour sensuelle, dérangeante, énigmatique, engagée, poussant parfois sa vision jusqu'au cauchemardesque, Cindy s'est souvent servie d'elle-même pour évoquer l'idée et l'image de la femme. Par des mises en scène et des déguisements, elle a commencé par jouer sur les clichés autour de "blonde", starlette ou femme d'intérieur. En s'inspirant des medias et de la pop culture elle scénarise des vies de poupées faussement... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 14:12 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
25 mars 2006

Des paradis perdus

( boulevard de la Saline, Equeurdreville, Manche ) J'ai été une petite Poucette, volontairement perdue et heureuse de l'être, qui effaçait soigneusement de sa mémoire la trace des chemins empruntés. Ma cartographie personnelle était remplie de lieux flottant dans l'espace comme des îles, sans repère ni route pour y parvenir. Fixée sur mes paysages intérieurs, je ne voulais rien voir du trajet entre le départ et l'arrivée. Et plus l'endroit me plaisait, moins je savais par quel chemin y aller. Je protégeais mes terres d'accueil en... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 09:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

23 mars 2006

A propos de geishas

( Geisha pour photo touristique à Kyoto, 1993) J'ai recadré cette photo où je suis sensée figurer car, au moment de la prise, j'étais tellement pétrifiée par l'ampleur du costume et la sophistiquation du maquillage de cette geisha pour touristes que j'avais l'air d'un lapin alluciné. La photo aplatit et ne rend pas le volume, l'odeur, la lenteur des gestes qui accompagnaient cette tenue et qui donnaient à cette femme un air surnaturel. Tout ce qui manquait à l'autre film à ambiance asiatique qui m'a, hélas, déçue aussi:... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 11:07 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
21 mars 2006

Ciné

N'allez pas voir "Wu Ji". Pourtant je suis un public facile quand il s'agit de fantastique, chinois ou autre. Mais c'est difficile de fermer les yeux sur du trop mal joué (ou dirigé), des images de synthèse pas assez travaillées, des acteurs qui, au vu de leurs photos hors tournage, n'ont pas été sublimés et une histoire qui a été massacrée. Pourtant les vêtements flottaient magnifiquement, les couleurs chantaient de partout et les héros volaient comme des oiseaux. Mais bon... Dans le même genre "Tigre et dragon" ou "Heroes"... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 08:55 - Commentaires [15] - Permalien [#]
19 mars 2006

Ma première peinture

( "Le jeune mendiant" de Murillo, 1617-82, musée du Louvre) Cette peinture a été la seule que j'ai eu sous les yeux pendant mes dix premières années. C'était un couvercle de boîte de chocolats qui avait été soigneusement découpé et punaisé au mur. Alors que les livres ne me parlaient pas encore, je regardais attentivement la peau de ce jeune garçon rougir aux fils des ans sous l'effet du soleil. Je me souviens être restée longtemps assise à même le sol, juste en dessous de lui, à détailler ses orteils, ses genoux, son attitude... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 09:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
17 mars 2006

Espoir et réalité

( le pont des Arts, Paris, 2006) Tout comme le mariage ne protège pas d'une rupture, un CDI ne protège pas d'un licenciement. Les manifestations en cours dénoncent la précarité. De ma position, qui a déjà traversé les études, la vie active et tous les aléas qui l'accompagnent, je dirai que ce fichu nouveau contrat est plutôt une atteinte à l'individu qu'à sa condition matérielle (même si, à un moment donné, les deux se rejoignent). Précarité est un mot déplaisant. Si on le remplace par adaptabilité tout change. Le CDI étendu... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 09:17 - - Commentaires [21] - Permalien [#]