Pique_nique
(Etang de Hollande, janv 09)

Plus triste que la campagne en hiver, les aires de loisirs, de pique-niques, de rassemblements abandonnés aux vents et aux flétrissures de la pluie. Toutes ces empreintes humaines, imputrescibles et grotesques, deviennent pathétiques quand on les abandonne, comme les parasites non conviés d'une fête qui ne s'aperçoivent pas que leurs costumes font tâche dans l'assemblée.