la_nef
( la nef de l'église Notre-Dame de Port-Bail)

Voilà, retour à Paris et, c'est vrai, avec un petit coup de déprime malgré tout le positif de cette escapade. Mais, heureusement, plein de messages sympathiques de votre part m'attendaient !!! Merci donc pour vos petits mots, vos encouragements, votre attente, la chanson et les photos.
J'ai été gâtée, par le lieu et par les gens, car malgré la date hors-saison il y a eu un passage régulier de visiteurs, dont un blogueur ( hélas il y avait trop de monde ce jour-là pour causer, faites-moi signe par mail;=))), des commentaires positifs, des critiques constructives de professionnels et, ce qui n'est pas négligeable, 4 ventes parties en Hollande, en Allemagne, en Angleterre et en Isère.
Exposer dans une église est tout de même une épreuve car, au fil des heures, il y fait trés froid. Mais cela m'a donné l'occasion d'apprendre l'histoire de ce lieu pas banal, car plus de mille ans d'histoire s'y superposent. Edifiée sur des vestiges gallo-romain, elle a peut-être son origine dans un ancien établissement monastique mentionné au VII siècle et dont l'église fut détruite en 856 par les Vikings. L'église actuelle, dont la construction a commencé en 1026, conserve de l'époque romane un chœur du XIIème siècle, avec abside en cul-de-four et des chapiteaux sculptés. On y voit également des statues en pierres polychromes du XVIème siècle. Sa tour fortifiée du XV siècle a vaillamment résisté à la Guerre de 100 ans et ses murs, aux allures de forteresse, ont souvent protégé les habitants de l'ennemi. Comme beaucoup d'églises côtières, la voûte de la nef, construite par des charpentiers navals, a une forme de coque de bateau renversée, faite avec le bois récupéré sur la plage après les naufrages, parfois provoqués. Son clocher servit d’amer et abrite aujourd’hui le feu rouge qui guide les bateaux pour entrer dans le havre, tout en continuant de sonner les heures et les demi-heures. Dans un passé pas si lointain c'était encore un lieu de culte, car les vieux habitants de Port-Bail sont venus me raconter les célébrations qu'ils y avaient connues. Seule mauvaise note dans cet ensemble, ses vitraux, soufflés pendant la guerre, et qui ont été remplacés par du verre mal peint.
Voilà pour l'Histoire. Promis, l'album des peintures va suivre, juste le temps de défaire les bagages.

port_bail3
( l'église vue du pont, le 03/05/06 )
vierge
( sculpture en pierre polychrome de la Vierge à l'enfant)