port_bail
( en attendant le feu d'artifice à Port-Bail, août 2005 )

Ce matin, accrochage. Trois heures pour installer une trentaine de toiles, tout en discutant avec les organisateurs, les aides plein de bonne volonté mais toujours dissipés, les curieux avant l'heure, les journalistes de Ouest France et de la Presse de la Manche, au milieu de la visite guidée déjà programmée. Faire face aux premières questions toujours déroutantes, se mettre en tête les explications et les phrases clefs qui seront répétées x fois pendant la semaine, répondre que non, pas de vernissage cette année, sans détailler que j'aime bien ceux des autres mais que je déteste pour moi. Et du coin de l'oeil réfléchir au plus délicat: quelle peinture mettre à côté de quelle autre ? Car les images assemblées s'appuient ou se nuisent, et l'accrochage d'une exposition, même minime comme la mienne, est un exercice qui ne souffre pas d'erreur.