sur_la_route1
(route quelque part dans le Nord)

Proposez-moi un voyage sans but, sans pittoresque ni guide touristique. J'ai le goût de l'errance façon bohème bourgeoise du XXème siècle. Tirer la route à la Kérouac juste pour le mouvement, pour les effets de flou dans les arbres et le filage des rambardes d'autoroutes. J'ai longtemps été une "Alice dans les villes": ne me dites pas où on va ni comment y va, ça n'a pas d'importance. Il n'y a que la route qui compte et le monde qui tourne autour. Pour moi l'errance n'est pas une fuite mais une mise en disponibilité. Etre loin des cartes c'est devenir réceptif à tout sans distinction, tout regarder pour donner à voir aux autres. Comme dans le film oublié de Wim Wenders "Jusqu'au bout du monde".