30 novembre 2005

Un goupil

Ce n'est pas un renard bleu des neiges, mais le gardien des cimetières japonais. J'aimais bien son petit air féroce au-dessus de son bavoir fleuri. Contraste bien de là-bas: modernité et tradition, building high tech et petite maison fragile, et à chaque coin de rue le mièvre côtoie le cruel. ( si quelqu'un sait le pourquoi du bavoir...)
Posté par lydiel à 08:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

29 novembre 2005

Un si beau pays

(la baie d'Escalgrain et le nez de Jobourg, Manche) Ici les arbres gardent dans leurs silhouettes torturées la violence des vents. Les maisons, faites de pierres jusqu'aux sommets des toits, ont la force trapue de ceux qui affrontent les tempêtes. Et la mer, qui érode chaque jour un peu partout les continents, n'en finit pas de buter sans pouvoir mordre cette pointe de granit. "Et qu'y a-t-il hors cadre ?" demandez-vous. Tout près à l'ouest, le raz Blanchard, courant terrible qui rend ce passage le plus dangereux d'Europe pour... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 08:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
28 novembre 2005

1,2,3, lapin !

Beaucoup moins connu que son comparse le bonhomme, le lapin des neiges se rencontre rarement. Un brin rétro, l'air gaillard mais l'oeil complètement ahuri, il débarque sans s'annoncer, vous tient une conversation au ras des paquerettes et déguerpit dès que le soleil pointe son nez. Non mais vraiment, quel goujat ce lapin des neiges !
Posté par lydiel à 09:03 - Commentaires [6] - Permalien [#]
27 novembre 2005

Jour de rien

Assise au fond du fauteuil, je suivais des yeux une tâche de lumière qui glissait sur le parquet. Depuis le début de l’après-midi, elle s’était déplacée du tapis au divan, décrivant une large courbe invisible rythmée par les effets de marqueterie et les meubles. Les heures venaient de passer comme cette tâche, imperceptibles dans leur mouvement. Lorsque le chat vint sauter sur mes genoux, je pris conscience de la fixité de mon regard et du relâchement musculaire de tout mon être abandonné. Je mis plusieurs minutes à me rassembler... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 09:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 novembre 2005

Partir revenir

(port de Cherbourg) Est-ce que la vue du large emprisonne ou bien libère ? Vivre dans un port donne envie de partir ou de rester ? Partagée entre les deux, mon envie était égale. Pourtant je n’ai pas hésité longtemps. Il fallait partir, oui, absolument, mais revenir aussi, plus sûrement encore. Comme Ulysse qui pensait toujours à son île, le départ n’est qu’un prétexte au retour. On part pour mieux revenir. L’ambivalence du marin. Rien ne libère autant qu’une ligne d’horizon et rien ne retient autant que le souvenir.
Posté par lydiel à 09:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 novembre 2005

Les vieux et nous, futurs vieux

Avez-vous pensé à que nous serons dans 50 ans, nous les bloggueurs d'aujourd'hui ? Les maisons de retraite seront-elles équipées "d'espace virtuel", de "cyber/salon de thé" avec de bons fauteuils ? Vous, les p'tits jeunes qui prosaient à tout va en rentrant du lycée, vous mettrez peut-être votre activité de bloggueur entre parenthèses le temps d'une vie bien occupée. Mais lorsque l'ennui et la solitude vous rattraperont, vous rouvrirez peut-être avec bonheur ces pages qui ne connaîtront jamais les outrages du temps. Et si nous... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 08:45 - Commentaires [7] - Permalien [#]

24 novembre 2005

Et pourtant

…..et pourtant il fait beau. Nous filons sur le périphérique sud. Devant nous grandissent les immeubles et l’impression exaltante d’être ailleurs, loin dans une ville étrangère. Nous allons voir des amis, j’ai des courses à faire, mais la même question revient toujours : pourquoi as-tu fait ça ? Tu vivais dans la même ville, tu t’es promené dans ces rues, ces magasins. Tu as vu aussi ces perspectives futuristes, le soir, quand tu filais sur ta moto au milieu des embouteillages. On avait des amis en commun, des soirées, des... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 09:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 novembre 2005

Bête curieuse

Cette chatte a une particularité: elle louche un peu, et lorsqu'elle vous fixe trop longuement, elle a un regard de folle. Elle est sauvage, se sauve au moindre geste trop rapide, fuie les inconnus, les caresses même des proches, ne va jamais sur les genoux, n'en fait qu'à sa tête malgré les punitions et ne respecte rien. Elle rentre et sort comme une furie, saute par surprise sur le dos des autres chats bien pépères, ne miaule jamais et ne vient jamais quémander à table. Elle est très belle, distante, fière, capricieuse. Un... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 08:30 - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 novembre 2005

La neige en héritage

Peut-on éprouver de la nostalgie pour ce qu'on ne connait pas ? Une question bien sérieuse pour la petite fille que j'étais. Le nez collé à la fenêtre, je regardais la mer en rêvant aux montagnes avec l'envie douloureuse d'être là-bas. Je voulais, sans les avoir jamais connus, la buée dans l'air glacée et le craquement sourd de la neige sous mes pas, la lumière dure qui fait fermer les yeux et le froid qui mord la peau. C'était le début de la popularisation des sports d'hiver. Alors que je guettais le thermomètre et la couleur... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2005

La belle et la bête, nouvelle version.

Quelle merveille les hommes sur le net ! Ils y sont tous. De l'adolescent en mal de confidences, du mari qui veut plus d'expériences, du chevronné qui remplit son carnet, de l'esseulé visiblement paumé. Le curieux, le vicelard, le menteur, le rêveur, celui qui nous attend et celui qu'on vient tout juste de quitter, le bavard, le spécial, les potes et le timide. Comme ils sont mignons à se lancer vers l'inconnue avec tant d'entrain, tant de fautes et de maladresses. Car dès les premiers mots on devine: plein de symboles et de... [Lire la suite]
Posté par lydiel à 08:57 - Commentaires [9] - Permalien [#]